Choisir son chauffage : le chauffage central


Le chauffage central pour avoir chaud dans toute la maison

 

Chauffage central

 

Le chauffage central permet de chauffer l’ensemble du logement à partir d’un seul point. De l’eau est chauffée au niveau d’une chaudière puis transportée vers les radiateurs par l’intermédiaire d’un circuit de tuyaux. Un thermostat d’ambiance permet de réguler la température. La chaudière peut également permettre la production d’eau chaude sanitaire. Il est préférable de prévoir son installation dés la construction car l’installation du circuit d’eau entraîne de gros travaux en rénovation.

Il existe 3 fonctionnement différents :

La chaudière classique

La moins chère à l’achat mais la moins rentable des 3 à l’utilisation. L’eau est chauffée entre 70 et 90°C, cette chaudière est donc gourmande en énergie. Elle est associée à des radiateurs haute température qui peuvent être en fonte (Excellente inertie. Volumineux et lourd. Fiabilité sur le long terme. Tarifs* de 300 à 900 € TTC pièce), en acier (Monte et descende vite en température. Nombreuses possibilités : design, dimensions et couleurs de toutes sortes. Tarifs* de 30 à plus de 1 500 € TTC pièce) ou en aluminium (Monte vite en température et descend lentement. Risque de corrosion. Tarifs* de 30 à 700 € TTC pièce)

La chaudière basse température

Elle a le même fonctionnement que la chaudière classique, mais elle chauffe l’eau entre 20 et 70°C, permettant une diminution de 12 à 15 % de la consommation d’énergie. Elle doit être associée à des radiateurs basse température. Changer une chaudière classique pour une chaudière basse température apporte une valeur ajoutée à votre logement mais représente un coût supplémentaire car il faut changer tous les radiateurs en plus de la chaudière.

La chaudière à condensation

La plus chère à l’achat mais la plus rentable sur la durée. Comme une chaudière gaz classique, une chaudière à condensation, pour fonctionner, brûle un combustible ce qui produit de la chaleur et des fumées. Ces fumées contiennent de la vapeur d’eau qui est récupérée. En condensant une partie ou l’ensemble de la vapeur d’eau, la chaudière consomme de 5 à 10 % de combustible en moins pour la même quantité de chaleur produite. Pour un fonctionnement optimal il faut que la température de retour d’eau soit inférieur à 30°C. Pour obtenir une bonne condensation dans la chaudière il est donc conseillé de l’associée avec des radiateurs basse température volontairement surdimensionné (en augmentant la surface d’échange des radiateurs, la température du circuit d’eau est baissée, permettant une meilleur condensation). Le choix d’une chaudière à condensation peut permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt.

 

Pour fonctionner les chaudière ont besoin d’une énergie combustible (gaz, fioul ou bois) ou d’une énergie électrique.

 

Chauffage central : la chaudière au gaz

Chaudière au gaz

Elle peut aussi bien être installée en appartement (avec un raccordement au gaz de ville) ou dans une maison.

Avantages : Dans le cas du raccordement au gaz de ville, il n’y a pas besoin de stockage. Le prix des chaudières au gaz sont moins élevés que celles au fioul. Le prix du gaz de ville reste relativement bon marché.
Inconvénients : Dans le cas où il n’est pas possible de se raccorder au gaz de ville, il faudra prévoir une citerne située à l’extérieure du bâtiment à recharger 1 à 2 fois par an. Le prix du gaz propane est 2 fois plus cher que le gaz de ville.
Tarifs* : Chaudière gaz classique de 600 à 2 000 € TTC, chaudière gaz basse température de 900 à 3 000 € TTC, chaudière gaz à condensation de 1 500 à 3 500 € TTC

Chauffage central : la chaudière au fioul

Chaudière au fioul

Elle ne peut être installée que dans une maison à cause du stockage du fioul.

Avantages : C’est le mode de chauffe idéal pour les logements à grande surfaces dans les régions froides. Le prix reste acceptable dans un logement moyennement isolé.
Inconvénients : Le prix du fioul est impossible à prévoir car il est indexé sur le cours du pétrole. Il faut aussi prévoir une cuve pour stocker le fioul, un équipement quelque peu encombrant, qu’il faut régulièrement réapprovisionner. Le stockage implique donc deux solutions, soit enterrer la cuve dans son jardin (si on en a un), soit de la placer dans sa maison, à condition de consacrer une pièce au chauffage.
Tarifs* : Chaudière fioul classique de 1 000 à 3 000 € TTC, chaudière fioul basse température de 3 000 à 5 000 € TTC, chaudière fioul à condensation de 7 000 à 10 000 € TTC.

Chaudière au bois

Elle ne peut être installée que dans une maison à cause du stockage du bois.

Avantages : Écologique et économique, le bois étant le combustible le moins coûteux sur le marché, particulièrement si vous habitez en région forestière. Les chaudières au bois peuvent permettre d’avoir accès à un crédit d’impôt.
Inconvénients : La nécessité de disposer d’un espace de stockage sec et un réapprovisionnement régulièrement.

 Chauffage central : la chaudière à bûches  Chaudière à bûches
Elle est peu volumineuse, facile à inclure dans l’habitat et à utiliser au quotidien. Mais deux problèmes subsistent : tout est manuel (vous devez charger et nettoyer la cendre vous-même) et l’autonomie est médiocre (4h pour les moins bonnes, 20h pour les meilleures, il faut donc charger du bois 1 à 2 fois par jour)
Tarifs* : Le coût moyen pour une chaudière à bûches est de 5 000 € TTC.
 Chauffage central : la chaudière à plaquettes Chauffage central : les plaquettes Chaudière à plaquette (ou bois déchiqueté)
Elle nécessite l’installation d’un silo pour stocker les plaquettes. C’est une chaudière automatique (alimentation avec vis sans fin, nettoyage des cendres et contrôle de la température interne) d’assez grande taille, offrant de bons rendements, un coût de revient de l’énergie très faible et une bonne autonomie d’autant plus forte que le silo de stockage des plaquettes est gros.
Tarifs* : De 10 000 à 20 000 € TTC.
Chauffage central : la chaudière à granules Chauffage central : les pellets Chaudière à granulés (ou pellets)
C’est la plus moderne en termes de rendement, de simplicité d’utilisation, de confort et d’autonomie. Elle est aussi très respectueuse de l’environnement. Elle nécessite également l’installation d’un réservoir soit petit et rempli manuellement, soit grand (silo) et rempli directement par le livreur.
Tarifs* : De 3 000 à plus de 20 000 € TTC.
Chauffage central : la chaudière électrique

Chaudière électrique

Elle peut être aussi bien installée dans un appartement comme dans une maison.

Avantages : Économiques à l’achat et simples à installer, les chaudières électriques sont silencieuses, ne dégagent pas d’odeur de combustion, ont un faible encombrement et ne nécessitent pas d’entretien périodique obligatoire comme les chaudières à combustion
Inconvénients : Comme pour les radiateurs électriques, elle est plus chère à l’utilisation.
Tarifs* : Chaudière électrique classique de 1 400 à 5 000 € TTC, chaudière électrique basse température de 3 000 à 5 000 € TTC, n’existe pas en condensation.

 * Tarifs à titre indicatif

 

OSCO SERVICES ET TRAVAUX peut vous conseiller sur le choix de votre chauffage. Nous nous déplaçons chez-vous, dans Les Bouches-du-Rhône.
Contacter nous par mail jc.boehm@activ-travaux .com ou par téléphone au 06 85 22 21 77, nous pourrons convenir d’un rendez-vous afin de discuter ensemble de votre projet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>