L’isolation


L’isolation | Économie d’énergie
Informations sur vos travaux d’isolation

L’isolation

Pour simplifier l’isolation de votre maison, imaginez une tarte et divisez la par poste de fuite d’énergie. Le bon investissement c’est d’isoler toute les parties de la maison, la toiture, les parois verticales (murs et cloisons), les portes, les fenêtres, et les différents éléments de liaison (conduits d’eau, ….). Et on parle d’investissement car aujourd’hui cela a un coût, et quand on sait que dans les années à venir c’est l’énergie qui va coûter de plus en plus cher, donnons nous les moyens de contrôler notre pouvoir d’achat.

LA TOITURE

Sans une bonne isolation, l’air chaud monte, s’accumule en hauteur et s’échappe hors de la maison. On estime que 30 % des déperditions de chaleur se font par la toiture. La toiture est donc une priorité en termes d’isolation.

Une isolation spécifique pour chaque type de toit : les toitures sur combles perdus, c’est-à-dire non habitables, les toitures sur combles habitables et les toitures de type « toit-terrasse ».

Isolation de la toiture sur des combles perdus

PuceIsolation avec un isolant à dérouler sur plancher
PuceIsolation avec une laine à souffler ( laine de roche ou de verre, ouate de cellulose, …)

PuceIsolation avec un isolant à dérouler entre solives
PuceIsolation du plafond de la pièce sous les combles perdus

 

Isolation en rouleaux laine de verre
Illustration pose isolation sous toiture
Isolation de la toiture sur des combles habitables
Isolation avec pose de panneaux ou de rouleaux d’isolant
PuceIsolation par l’intérieur
PuceIsolation par l’extérieur. (panneau sandwich, ….)
Isolation de toit-terrasse
L’isolation d’un toit-terrasse se faire toujours par l’extérieur.
L’isolant doit être choisi en fonction de l’usage de la terrasse (accessible ou non, végétalisée) et des charges que l’isolant devra supporter.PuceIsolation sous l’étanchéité ( voir exemple rénovation d’un immeuble réalisé à Aix en Provence 1 et 2)
PuceIsolation sur l’étanchéité (l’isolant est plus exposé et peut donc se détériorer très rapidement)

Le crédit d’impôt

Ces travaux d’isolation permettent d’obtenir un crédit d’impôt sur les matériaux et la main d’œuvre de 15 % pour une action seule ou 23 % pour un bouquet de travaux (dans la limite d’un plafond par m² de 150 € TTC en cas de parois isolées par l’extérieur et de 100 € TTC en cas de parois isolées par l’intérieur).

De plus l’isolant doit répondre aux caractéristiques techniques suivantes :

PucePlanchers de combles perdus : R ≥ 7 m² K/W
PuceRampants de toiture et plafonds de combles : R ≥ 6 m² K/W
PuceToitures-terrasses : R ≥ 4,5 m² K/W

 

LES MURS EXTÉRIEURS

20 % à 25 % de la chaleur d’une habitation s’échappe par les murs. C’est la deuxième source de perte de chaleur après la toiture, une isolation des murs est donc une nécessité.

PuceIsolation par l’intérieur, elle consiste à placer l’isolant entre le mur extérieur et la cloison (laisse l’apparence extérieure de l’habitation intacte mais réduit la surface habitable des pièces, solution la moins chère)

PuceIsolation par l’extérieur, elle consiste à appliquer l’isolant à l’extérieur de la maison, entre le mur et l’enduit ou le bardage (idéal si vous avez prévu de refaire aussi le ravalement de façade, ne réduit pas l’espace intérieur, solution plus chère).

Pose de deux couche de laine minérale coisée pour eliminé les ponts thermiques
Le crédit d’impôt
Ces travaux d’isolation permettent d’obtenir un crédit d’impôt sur les matériaux et la main d’œuvre de 15 % pour une action seule ou 23 % pour un bouquet de travaux (dans la limite d’un plafond par m² de 150 € TTC en cas de parois isolées par l’extérieur et de 100 € TTC en cas de parois isolées par l’intérieur).
De plus l’isolant doit répondre aux caractéristiques techniques suivantes : Isolation des murs extérieurs en façade ou en pignon : R ≥ 3,7 m² K/W

LES FENÊTRES ET LES PORTES

13 % à 20 % de la perte totale de chaleur de votre habitation s’effectue par les fenêtres et les portes mal isolées.

Le crédit d’impôt pour les fenêtres

Dans l’habitat individuel, pour obtenir un crédit d’impôt de 18 % il vous faut obligatoirement réaliser un bouquet de travaux. Le seul changement de ses fenêtres n’ouvre plus droit au crédit d’impôt.
Pour l’habitat collectif, le simple remplacement de vos menuiseries vous donne toujours droit à 10% de crédit d’impôt, majorés à 18 % en cas de bouquet de travaux (ce taux reste de 10 % si vous ne changez que moins de 50 % des fenêtres).

De plus les fenêtres doivent répondre aux caractéristiques techniques suivantes :
PuceFenêtres ou portes-fenêtres (tous matériaux) : Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3 ou Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36

PuceFenêtres de toiture : Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36

Le crédit d’impôt pour les portes donnant vers l’extérieur

Dans l’habitat individuel, un crédit d’impôt de 10 % est accordé pour le changement des portes donnant vers l’extérieur compris dans un bouquet de travaux.

Pour l’habitat collectif, le simple remplacement des portes donnant vers l’extérieur donne droit à 10 % de crédit d’impôt (Pas de majoration en cas de bouquet de travaux)

Les portes doivent répondre aux caractéristiques techniques suivantes :
Matériaux d’isolation des portes d’entrée donnant sur l’extérieur : Ud ≤ 1,7 W/m².K

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>